top of page

Du grand Bettiol (EF Education Easypost)




Quel est le point commun entre Mathieu Van der Poel et Alberto Bettiol ? Ils ont tous les deux gagné le Tour des Flandres et au moins une étape des Boucles de la Mayenne ! Assurément la marque des grands champions puisque ce sont les deux seuls coureurs au monde à avoir réaliser cet exploit retentissant ! Plus sérieusement, l’Italien de la formation EF Education Easypost a offert au public mayennais un récital sur le circuit final, façon ténor. Alors que l’échappée matinale avait pris forme dès les premiers kilomètres après Le Ham, site de départ et village natal du président de l’épreuve, Pierrick Guesné, les six valeureux coureurs étaient repris sur le circuit final et sa côte des Egoutelles qui a en dégoûté plus d’un… Maas (Jayco Alula), Jaladeau (CIC U Nantes Atlantique), Morin (Van Rysel Roubaix), Couanon (Nice Métropole Côte d’Azur) et A. Martin (Team Polti Kometa) ont été tenus à bonne distance une bonne partie de la journée par essentiellement trois équipes : celle du maillot jaune Cosnefroy, Decathlon Ag2r La Mondiale, EF Education Easypost et UAE Team Emirates.

Dans le tour final, les échappées n’ayant plus aucune chance d’aller au bout, plusieurs coureurs tentaient leur chance individuellement. Valentin Ferron (Total Energies), Anders Foldager (Jayco Alula) et Ivan Romeo (Movistar) parvenaient à reprendre les échappées avant de laisser les coureurs échappés en plan. Mais derrière la grosse bagarre des favoris était déclenchée. Bettiol attaquait à 9 km du but. Bien placé au général après un excellent prologue, l’Italien obligeait le maillot jaune à réagir, ce que faisait promptement Cosnefroy. Hirschi (UAE Team Emirates) emboîtait le pas au Normand, tout comme Alexandre Delettre (Saint Michel Mavic Auber 93). Trop tard ou tout simplement impossible pour ces hommes de rejoindre le fuyard Alberto Bettiol tant ce dernier faisait parler sa classe indéniable. L’ancien vainqueur du Tour des Flandres, véritable « bête à rouler », s’impose à Villaines-la-Juhel et chipe le maillot jaune à Cosnefroy qui n’aura pas démérité. Il est désormais l’un des grands favoris à la victoire finale.

Comentários


bottom of page