top of page

Les Gorronnaises régalent !

S’il est une entreprise immédiatement associée au Boucles de la Mayenne, c’est bien celle de la famille Cousin, Les Gorronnaises. « J’ai demandé à mon père (Jean-Rémy) depuis quand nous étions partenaires, mais il ne se souvenait plus exactement. En tout cas, ça fait plus de 10 ans », sourit Henri Cousin, aujourd’hui directeur de la charcuterie traditionnelle.

Quelle forme a pris ce partenariat ?

Nous avons deux véhicules dans la caravane et sommes sponsor du Km 53. Mais dès le jeudi, Les Gorronnaises sont présentes sur le village où nous proposons des dégustations et des galettes-saucisses, en partenariat avec La Galetière, une entreprise elle aussi de Gorron. Par ailleurs, tout au long de l’épreuve, un véhicule frigorifique est mobilisé et nous assurons les collations des bénévoles.


Avez-vous un souvenir particulier ou une anecdote liée aux Boucles ?

Oui, et de nombreux spectateurs doivent s’en souvenir eux aussi. Il y a encore 7 ou 8 ans, avant que les Boucles montent en gamme, nous venions dans la caravane avec une vieille 2CV sur laquelle était fixé un pot de rillettes géant. Seulement, cette antique 2CV aux couleurs de l’entreprise peinait à dépasser les 40 km/h, et dans le massif des Coëvrons, du côté du Mont Rochard, il fallait que les gens sur le bord de la route nous poussent pour grimper les côtes. Aujourd’hui, le pot de Rillettes gorronnaises est toujours là, mais sur un véhicule moderne, capable de monter les côtes sans l’aide des spectateurs. Les temps changent, les choses évoluent, mais le plaisir de participer est toujours bien présent.


Comentários


bottom of page