Si une vingtaine de bénévoles travaille à longueur d’année sur l’organisation de l’épreuve (environ 15 réunions), au travers de commissions (caravane, édition spéciale, village, partie technique, relations partenaires, communication, course…), ils sont rejoints quelques jours avant et durant la course par des dizaines d’autres. En effet, à quelques jours du grand rendez-vous, des équipes se mettent en place et remplissent chacune des missions bien précises. La semaine qui précède, le fléchage de la course est ainsi mis en place, une façon idéale de reconnaître une dernière fois le parcours et voir si certaines difficultés sont apparues depuis le tracé arrêté en début d’année (travaux, déviation, gravillonnage…).

Le mercredi soir, veille de la course, avec l’arrivée des premiers coureurs dans les hôtels, tout s’accélère très vite. Jeudi matin, ouverture de la permanence. Puis, mise en place du Village sur la place de Hercé, des lignes l’arrivée et de départ (portique, rampe de départ, son…), des barrières de sécurité sur l’ensemble du parcours, des structures publicitaires et des podiums, accueil des directeurs sportifs et du jury des commissaires à la permanence, accueil des motards (civils, police, les gendarmes nous rejoignent le lendemain), des signaleurs qui vont rejoindre leur poste en fin d’après-midi, des journalistes, des speakers, de la voiture liaison radio, des partenaires, des invités et de tous les bénévoles,

Sur l’ensemble des quatre jours, plus de 300 bénévoles sont mobilisés.