Le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Beobank Corendon) s'impose au sommet du Montaigu, théâtre final de la 2e étape. Il prend le maillot jaune à Johan Le Bon (FDJ) qu'il devance désormais d'une seconde.

Mathieu Van der Poel (Beobank) est un phénomène. D'allure longiline, taillé comme une liane, ce coureur est pourtant un monstre d'explositivé et de puissance à la fois. A seulement 22 ans, déjà bardé de titres de champion du monde de cyclo-cross, "VDP" a tout d'un grand. S'il n'a plus grand chose à prouver dans les sous-bois, la route devrait certainement rapidement devenir pour lui un terrain de jeu et de victoires. Récent vainqueur d'une étape sur le tour de Belgique, il a frappé un grand coup sur les routes escarpées du Montaigu. En lançant son sprint 300 mètres de l'arrivée, un seul coureur a pu lui contester la victoire jusqu'au bout, un autre talentueux coureur de 22 ans, l'Itallien Andrea Vandrame (Androni Giocattoli). C'est enfin un 3e espoir, tout juste âgé de 23 ans, qui complète le podium, Clément Venturini (Cofidis), autre spécialiste de cyclo-cross. Ce dernier termine à 2 secondes du duo de tête, dans un groupe composé de 16 coureurs, parmi lesquel figure le maillot jaune Johan Lebon. Aves les 10 secondes de bonfications empochées, plus les 2 secondes sur la ligne, Van der Poel ravit le maillot jaune au coureur de la FDJ puisque le Hollandais n'avait seulement qu'un retard de 11 sur le Lannionnais Le Bon au départ de l’avant-dernière étape. Cette victoire lui permet donc de prendre le maillot jaune de leader pour une seconde.Ce dimanche, la 3e étape de 180 km, entre Saint Cyr-le-Gravelais et Laval, promet une belle bagarre. Les sprints intermédiaires devraient valoir chers.

 

>> Les photos de l'étape

 

edition speciale
Édition spéciale 2017